J’t’aime encore, monologue amoureux, VLB éditeur, 128 p.

À vingt ans, on rêve de liberté. Alors pourquoi est-ce qu’on s’enracine? Pourquoi est-ce qu’on devient amoureux, qu’on fonde une famille ? Pourquoi est-ce qu’on s’entête, même quand les années passent, que les différents s’accumulent, que les enfants nous épuisent, que le quotidien nous ennuie un peu?

Il serait si facile de partir.

Alors pourquoi s’entêter à aimer encore?

J’t’aime encore est un récit qui explore le besoin d’enracinement. Et la présence dérangeante du doute.