Titres publiés

BIBLIOGRAPHIE

Récits :

2017  — 5 balles dans la tête, Québec/Amérique, 300 pages.

2016  — J’t’aime encore, monologue amoureux, VLB éditeur, 350 pages.

2014  — Nous étions le sel de la mer (roman), VLB éditeur, 350 pages.
—Finaliste au Prix France/Québec 2015
—Finaliste au Prix Ténébris 2015
—Finaliste au Prix Henry-Queffelec du roman marin (Bretagne)
—Sélection préliminaire au Prix des Libraires 2015.
Extraits en ligne.

2013  — En terrain miné, correspondance en temps de guerre, avec le caporal Patrick Kègle, VLB éditeur, 232 pages.
—Finaliste aux Grands Prix Desjardins de Lanaudière  — Oeuvre de l’année.

2012  — Crématorium Circus (roman), VLB éditeur, 193 pages.

2007  — La Gifle, Coups de tête éditeur, Montréal, 106 pages.

2005  — Whisky et Paraboles (roman), VLB éditeur, Montréal, 276 pages. (Épuisé.) Disponible en Typo depuis 2007.
— Gagnant du Prix Robert-Cliche 2005.
— Finaliste au Prix Anne Hébert du Salon du Livre de Paris 2007.
— Gagnant du Grand Prix de la Relève littéraire Archambault 2007.

Spectacles :

2016 — J’t’aime encore, monologue présenté par la comédienne Marie-Joanne Boucher, présenté à Joliette, à l’église de Notre-Dame-des-Prairies en avril.

2016 et 2014 — Photosensible, participation à cette pièce de théâtre de la troupe Vierge folle, présentée à Québec, au théâtre Premier Acte, en octobre 2014 et à Montréal, au Prospéro, en 2016.

2010  — Bascule, Spectacle danse et littérature en collaboration avec la chorégraphe Julie Pilon. Mars 2010, représentations à Joliette.

Nouvelles et articles :

2017 —  La classe de création dans Le réseau des cégep, Trajectoires de réussites, l’Association des cadres des collèges du Québec, en collaboration avec la Fédération des cégeps.

2015 —  Comme la fois où j’suis allée à ‘ taverne dans Comme la fois, recueil de nouvelles autobiographiques, sous la dir. de Geneviève Jannelle, VLB.

2015 —  Rififi à la bibli dans Crimes à la bibliothèque, recueil de nouvelles policières, sous la dir. de Richard Migneault, Druide.

2014 —  Un moment d’égarement dans NU, recueil érotiqueQuébec/Amérique.

2012 —  Généreuse McGill?, Le Devoir, 14 novembre 2012, Montréal, p.A5.

2009 —  Histoire d’amours, dans Five Dial, Number 15, The November Issu, http://fivedials.com/files/fivedials_no15.pdf, novembre 2009.

2008 —  Lettre d’amour sans titre dans 1000 mots d’amourLes Impatients, janvier 2008.

2007 —  Surf ‘n turf, Revue Moebius : À table!, no 115, sous la dir. Francine Allard, Triptyque éditeur, Montréal, novembre 2007.

2007 —  Lettre de Caplan, Correspondances estivales d’écrivains, Ici, Montréal, 9 août 2007.

2006 —  Carribean dream, Revue Moebius : Compassion, no 110, sous la dir. Diane Poirier, Triptyque éditeur, Montréal, pp. 127-128.

13 réflexions sur “Titres publiés”

  1. EN Terrain Miné
    Wow… J’ai dévoré ce roman en un après-midi !!! À travers ces lignes, je revivais la mission de mon conjoint en 2010 et son retour. Même presque deux ans après le retour… nous en ressentons les effets encore… Les hauts et les bas de la « vie » militaire… Fille et Femme de militaire… je peux vous dire que des émotions reliés à ce mode de vie peu ordinaire, je connais… J’aimerais bien échanger avec vous, si vous en avez le temps et l’intérêt…

    Félicitations pour ce chef-d’oeuvre… où la réalité se fait bien sentir….

    1. Bonjour Vanessa,
      Merci pour vos généreux commentaires. Ça fait chaud au coeur!
      En plus de la tournée promotionnelle (médias + salons du livre), pour mes deux derniers livres (Crématorium Circus et En terrain miné), j’enseigne à temps plein au collégial et j’achève mon prochain roman… Je dois donc décliner votre gentille proposition d’échange parce que je n’aurai plus de temps pour ma famille!
      Merci encore,
      Roxanne

  2. Je viens de terminer le livre « En terrain miné », je tiens à vous dire que j’ai été profondément touché par la relation qui se développe entre Patrick et Roxanne. Les témoignages de mission, les remises en question, le lien qui se crée au travers des expériences (très différentes) vécues, la profondeur des propos qui amène à se poser nous-mêmes des questions sur nos propres valeurs sont tous des aspects qui m’ont beaucoup touchés. Merci à vous de nous offrir ce recueil et de m’avoir ouvert les yeux sur une réalité différente.

    1. Bonjour M.Douville,
      Quand j’ai travaillé le manuscrit (prendre nos lettres parfois désorganisées pour les structurer en livre), c’était mon plus grand défi: organiser nos propos afin d’amener progressivement une (ou deux!) réflexion sur l’armée, bien sûr, mais surtout sur nos valeurs.
      Les articles de journaux parlent beaucoup des anecdotes de guerre et peu de cet aspect du livre (c’est normal). Je n’étais donc pas certaine d’avoir réussi mon défi…
      Votre commentaire me fait très plaisir!

  3. Roxanne et Patrick, sincèrement merci.
    (Roxanne, SVP, transmettez le message à Recon Kègle)
    J’ai lu d’une traite hier soir En terrain miné et j’en suis encore bouleversé.

    J’étais à l’aéroport de Québec en attente de revenir chez moi (aux Iles de la Madeleine) après 3 jours (!!!) loin de ma famille. J’ai acheté le livre et je n’ai pu m’en défaire.

    Je venais récemment de terminer la lecture de la série L’Orphéon, incluant votre roman, alors lorsque j’ai vu que vous aviez publié un nouveau livre, je me le suis procuré sur le champ. Une fois dans l’avion, j’en débute la lecture. Eh bien j’ai ri et aussi pleuré (dans l’avion seul sur mon siège en pensant à ma famille, mes enfants).

    Comme beaucoup de gens, je ne comprends pas très bien ce qu’on (le Canada) fait en Afghanistan ou ailleurs dans le monde avec nos missions de paix (armé jusqu’aux dents). Maintenant, à la lecture de ce livre, je comprends. Un peu comme vous Roxanne, j’ai senti mon discours antimilitaire changer au fur et à mesure que les pages se suivaient. Vous avez réussi à m’ébranler, à me forcer à me remettre en question sur mes valeurs, à me faire comprendre la dure réalité des soldats qui, malheureusement, ne font la une dans les médias que pour des scandales de tous genres. Jamais on ne nous les présente comme vous l’avez fait, vous et Recon Kègle. Vous avez changé ma vision des choses et, pour cela, je vous en remercie. Et je vous rassure, vous avez relevé votre défi, haut la main !

    Merci à vous deux!

    1. Bonjour Joël,

      Je sais pas trop quoi dire tellement votre courriel me fait plaisir!
      Merci mille fois pour votre gentillesse!

      Votre nom de famille laisse supposer que vous habitez Grande Entrée. J’échange souvent avec des gens de votre coin, dont Lucien Doyle et Ida, qui sont hyper sympathiques!

      Je m’ennuie de la mer; je vous envie d’être aux Îles…

      Merci encore!

      1. Je vous y invite, la pêche aux homards débute samedi matin !!! J’y vais avec mon oncle alors si ça vous tente, on vous fait une place sur le bateau ! C’est la semaine livre en fête aux Iles (nous n’avons pas de salon du livre) alors ce serait une belle occasion pour vous 🙂 En passant, je ne viens pas de Grande-Entrée mais plutôt de Fatima, sur l’île centrale. Merci encore, j’ai vraiment été ébranlé par le livre et vous savez quoi, je suis en train de le relire. Je dois être un peu fou mais je mets ça sur le compte de l’air salin. Et je me promet, lors d’une future visite à Québec de visiter la citadelle et de serrer la pince (si possible) au Caporal Kègle.

        Merci et à bientôt peut-être !

      2. Joël!
        Je ne pouvais pas: j’étais au salon du livre de la Côte-Nord! Quel superbe pays! Je garde votre invitation dans ma poche pour ma prochaine visite aux Îles! Je ne manquerai pas d’aller vous voir!
        N’hésitez pas non plus pour aller jaser avec le chevrier-major de la Citadelle; il va être content quelque chose de rare! Et il a des anecdotes plein sa poche!
        Au plaisir de vous rencontrer!

  4. C’est promis, j’irai le saluer avec grand bonheur ! Et j’apporterai mes enfants pour qu’ils puissent y rencontrer Batisse. Il me fera plaisir de vous accueillir chez nous, je ne suis pas difficile à trouver, y’en a pas 2 comme moi à Fatima (lol). En tout cas j’ai fait beaucoup de promotion pour votre livre, j’en parle à tous mes amis (es). Vous m’avez vraiment séduit et touché. Merci encore !

  5. J’ai fini de lire La gifle à voix haute. Pas question que je lui lise En terrain miné, j’ai déjà choké sur Soldat Peaceful. Mais cette correspondance, ce soldat… merci de les avoir partagés.

Répondre à Raphaël Douville Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s